~ Chaumière oiseau ~

portrait.jpg

Cette semaine, notre Wool Interviewée n'est pas une tricoteuse… mais les Wool Stories, ce n'est pas que cela, on s'intéresse à beaucoup de choses et on a bien raison car l'inspiration n'a pas de frontières !

Sans plus attendre, je vous emmène découvrir la très chouette Agnès de chaumière oiseau… oui, cette semaine, on va parler tissage !

Bonsoir à tous, Je m’appelle Agnès et je crée mes tissages sous le nom chaumière oiseau.

Je suis diplômée des Arts Appliqués où j’ai appris la céramique pour finalement devenir styliste ! C’est en fait ce que je rêvais de faire depuis toute petite. 

Enfant, je brodais dès que je pouvais sur de vieux bouts de draps et j’assemblais, patchais, démontais mes vêtements de poupée et aussi mes propres fringues. J’ai appris le modélisme et la couture en autodidacte et l’aventure a duré 8 ans. C’était super mais lourd à porter aussi j’ai décidé de stopper pour reposer un peu mes mains et faire travailler ma tête ! J’ai repris des études d’histoire de l’art, ce qui m’a amenée à travailler plusieurs années dans un musée.

Puis le naturel est revenu au galop, mes doigts me démangeaient et j’avais le besoin irrépressible de créer à nouveau. Comme j’avais le sentiment d’avoir fait le tour avec la couture, j’ai cherché un autre médium qui serait forcément lié au textile, mais sans toute la logistique qu’implique la couture. 

J’ai pensé au tricot, à la broderie…et puis à force de d’explorer les travaux de créateurs passés et présents, j’ai totalement flashé sur le tissage . J’ai cherché une formation tout de suite car mon objectif était de me professionnaliser et j’ai commencé mes cours de tapisserie de haute lisse que j’ai suivi pendant un an et demi.

Je peux dire que ça a été LOVE AT FIRST SIGHT avec le tissage. 

Cette pratique rassemble tout ce que je préfère : la matière textile, la couleur, le motif. Comme tout savoir-faire, c’est un monde sans limite et le fait de savoir que j’aurai toujours de nouvelles choses à apprendre me nourrit complètement. Par contre, c’est très long et comme j’en fais mon métier je n’ai plus beaucoup de temps pour autre chose en ce moment !

~ Question Guinness Book ~
Combien de pièces as-tu déjà tissé ?

Alors là je serais incapable de le dire précisément… peut-être une centaine en tout. Sachant que j’en ai donné pas mal au début !

~ Question Bucket List  ~
La liste complète des projets tissages que tu souhaites réaliser.

La liste de projets, c’est l’histoire de ma vie ! Elle s’auto-nourrie en plus alors je cours après mes envies sans arrêt. Disons qu’idéalement j’aimerais avoir le temps (et le luxe) de me consacrer à de grandes pièces. J’ai un métier d’1,60m par 1,30m sur lequel j’ai des projets de tapis et de tentures ornementales.

~ Question Fétichisme  ~
Si tu ne pouvais en tisser plus qu'un seul et ce, durant toute ta vie, quel serait ton point de tricot préféré ?

En tissage, je ne parlerais pas de « point » mais plutôt de format. Me consacrer au grand format. C’est passionnant de fabriquer une tapisserie.

Et puis mon projet de départ était une ligne d’accessoires mais je n’ai toujours pas eu le temps de m’y pencher car les commandes déco et autres projets ont pris le pas. Mais c’est bien là dans un coin de ma tête.

~ Question Médicale  ~
Le tissage, c'est aussi une histoire de partage et de transmission.
As-tu transmis le virus à quelqu'un ?

J’anime des ateliers donc j’ai régulièrement l’occasion de transmettre et c’est d’ailleurs une grande joie. C’est très enrichissant comme échange parce que la technique n’est qu’un moyen et une fois que les gens l’ont, c’est leur interprétation qui est super intéressante.

~ Question Culinaire ~
Tu organises un diner exceptionnel qui réunit tes idoles tricoteurs, qui serait convié à ta table ?

Je dirais bien Anni Albers, Sonia Delaunay, Sheila Hicks…mais ça va être un peu compliqué !

Un diner qui réunirait des créatrices que j’admire comme Hermine Van Dijck, les filles de New Friends ou Janelle Pietrzak de All Roads.

~ Question Fan ~
Pour quelle personne célèbre souhaiterais-tu tisser une pièce ?

Une pièce décorative pour un intérieur bien folk comme chez James du blog bleubird
Ou bien un sac pour la hippie queen Florence Welsh, du groupe Florence and the Machine.

~ Question Knit Awards ~
L'enveloppe vient d'être décachetée et ton nom vient d'être proclamé… au moment de ton discours, qui remercies-tu ?

Je remercierais Colette, ma prof de tapisserie. Douceur, patience et exigence, c’est un vrai bonbon. Je pense à elle chaque jour en tissant comme un Jiminy Cricket sur mon épaule : non non là il faut tout défaire, ça ne va pas. Tu seras tellement satisfaite à la fin.

Je ferais aussi un gros big up à Emilie et Virginie de Klin d’oeil, grâce à qui beaucoup de choses bien me sont arrivées. A la fois si créatives et adorables, elles sont les bonnes fées de beaucoup de créateurs !

Merci Agnès pour cette super Wool Interview ! On continue à admirer tes créations sur Instagram, sur ton site Internet… pour ma part, j'espère pouvoir un jour faire un atelier découverte avec toi !

Je profite aussi de cette interview pour vous dire qu'il y a quelques jours, Agnès m'a suggéré un nom pour une future Wool Interview. Une idée brillante dont vous découvriez le résultat d'ici quelques semaines ! J'ai déjà très hâte de vous en dire plus ! C'est ce que j'adore avec les Wool Stories, elles prennent vie grâce à vous, donc n'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions !