~ Isabelle Lisallu ~

1.jpeg

J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de notre Wool Interviewée dans une précédente édition des Wool Stories… j'avais fait un zoom sur ses patrons maison de pulls canons, notamment son pull Érable (cliquez ici si vous voulez retrouver leurs présentations). Depuis, j'ai continué à la suivre et je suis toujours aussi impressionnée par sa capacité à imaginer des tutos mêlant des points délicats à des formes de pulls très confortables. Je suis très heureuse de lui ouvrir les portes de la Wool Interview… et elle ne vient pas les mains vides car elle publie aujourd'hui, et en avant-première pour vous, le tuto de son tout dernier pull nommé Physalis, dont voici un premier aperçu en photo. 

Bienvenue Isabelle Lisallu !

Je m’appelle Isabelle, je suis chef de projet en Innovation/Nutrition la semaine, et tricoteuse compulsive le week-end. Bien que ma rencontre avec le tricot ait eu lieu dans ma tendre enfance, je ne tricote « sérieusement » que depuis quelques années. Je découvre le tricot vers l’âge de 7 ans, lorsque ma grand-mère maternelle nous quitte et que je récupère quelques-unes de ses paires d’aiguilles à tricoter et pelotes de laines. Ma maman m’apprend alors à tricoter la maille endroit et je me lance dans la confection de plusieurs bandes de point mousse à l’allure très irrégulière ! Mais tout cela me lasse très vite, car je ne sais pas récupérer les mailles que je laisse malencontreusement tomber de temps en temps et mes bandes, en plus d’être irrégulières, se retrouvent trouées ! J’abandonne alors mon petit matériel de tricot au profit du tissage de perles, du point de croix, du crochet et autres activités manuelles. Bien plus tard, vers mes 17 ans, lors d’un repas de famille, une de mes cousines porte un délicat gilet qu’elle a tricoté elle-même, dans un joli point dentelle. Je suis bouche bée d’admiration ! Et la semaine qui suit, me voilà à la caisse d’une mercerie avec des aiguilles toutes neuves et 10 jolies pelotes, rêvant de mon magnifique futur gilet de princesse ! Ma maman m’apprend à tricoter la maille envers. J'ai du mal à imaginer comment je vais pouvoir transformer tout ça en gilet ! Et je me détourne une fois de plus du tricot. Encore plus tard, je termine mes études et en flânant sur la toile je tombe sur une photo du pull Owls de Kate Davis, sur lequel je craque immédiatement… C’est le déclic ! Cette fois je suis plus motivée que jamais ! Je fais rapidement le bilan de ce que je sais faire au tricot pour voir si ce pull est à ma portée. Pour tricoter le pull Owls je dois apprendre à tricoter avec des aiguilles circulaires et faire des torsades… alors que pour le moment, je maitrise à peu près les mailles endroit et envers et c’est tout. Un peu ambitieux pour un premier ouvrage ! Mais ce n’est pas grave, je me lance et en moins d’une semaine de tricot acharné, je réalise que j’ai fait mon premier pull ! C’est le début d’une belle histoire d’amour avec mes aiguilles !

~ Question Guinness Book ~
Combien de pièces as-tu déjà tricoté ?

Si je ne me trompe pas… j’ai à mon actif : 15 pulls, 6 snoods, 1 gilet, 1 châle, 2 headbands. Ce que je préfère tricoter ce sont les pulls. Parfois je réfléchis au modèle que je souhaite réaliser longtemps à l’avance comme pour mes pulls Tilleul ou Ebène… parfois je laisse libre court à mes aiguilles et l’inspiration vient en tricotant, comme pour mon pull Physalis dont je vous propose aujourd'hui le tuto !

~ Question Bucket List  ~
La liste complète des projets tricot que tu souhaites réaliser.

Oh la liste est si longue ! J’aimerais déjà reproduire à peu près tous les pulls et gilets des marques Des Petits Hauts, Sézane et Balzac Paris ! Et puis il y a aussi un modèle que l’on voit beaucoup sur la blogosphère tricot russe. Il s’agit d’un pull en grosses mailles sur lequel se dessinent de grosses feuilles en relief… pas facile à décrire, mais je le trouve magnifique ! Il y a aussi le pull Ganni, qui fait fureur en ce moment et dont le tuto est disponible sur Ravelry sous le nom de Kristianes bølgegenser… En fait il y a tellement de choses que j’aimerais tricoter !

~ Question Fétichisme  ~
Si tu ne pouvais en tricoter plus qu'un seul et ce, durant toute ta vie, quel serait ton point de tricot préféré ?

Alors ça c’est une question vraiment difficile, il y a tellement de points que j’affectionne ! Je pense que je choisirai le point de riz, pour sa facilité d’exécution et son joli relief.

~ Question Médicale  ~
Le tricot, c'est aussi une histoire de partage et de transmission.
As-tu transmis le virus à quelqu'un ?

J’ai essayé de transmettre le tricot à plusieurs de mes amies, mais la mayonnaise n’a pas pris. Par contre, j’ai réussi à initier une de mes sœurs (qui s’est tricoté un pull) et mon chéri (qui s’est tricoté un bonnet et un snood).

~ Question Culinaire ~
Tu organises un diner exceptionnel qui réunit tes idoles tricoteurs, qui serait convié à ta table ?

Je n’ai pas forcément d’idole tricoteur, mais j’adorerais partager un repas avec des tricoteuses dont j’apprécie les univers : 

~ Question Fan ~
Pour quelle personne célèbre souhaiterais-tu tricoter une pièce ?

Voir Charlotte Gainsbourg porter une de mes pièces me rendrait immensément fière !

~ Question Knit Awards ~
L'enveloppe vient d'être décachetée et ton nom vient d'être proclamé… au moment de ton discours, qui remercies-tu ?

Je remercie d’abord mon cher et tendre, qui tolère mes aiguilles et mes pelotes que l’on retrouve aux quatre coins de notre appartement et parfois même sous le lit ! Et puis ma maman qui m’a initiée au tricot et qui m’a transmis le goût des choses bien faites (même si cela nécessite de recommencer plusieurs fois !), et toutes les adorables personnes qui suivent mes aventures tricotesques sur les réseaux sociaux et qui m’encouragent avec bienveillance.

Merci Isabelle pour cette Wool Interview… et par avance, merci au nom de tous pour ta générosité en proposant ton nouveau tuto du pull Physalis.

On continue à te suivre sur Instagram et sur ton blog bien sûr !